Retour
DETARTRAGE DESEMBOUAGE DESOXYDATION
DESINFECTION EQUILIBRAGE

GENERALITE

Les réseaux d’eau sanitaires neufs ou rénovés doivent être désinfectés selon la règlementation avant la mise en service.Les installations d’eau sanitaire des établissements recevant du public doivent être désinfectés chaque année à titre préventif.

Le détartrage des générateurs est aussi recommandé Une analyse de Légionnelles et une analyse de potabilité sont préconisées.

Des lors que sur un réseau d’eau, il est constaté après analyse une infection, il est indispensable de procéder à une désinfection.

Les actions curatives correspondent aux traitements à caractère momentané qui peuvent être nécessaires à la suite de la mise en évidence dans l’eau de concentrations en légionnelles excessives de pollution bactériologique ou à la suite de travaux.

Nous sommes habilités pour se faire et travaillons avec des laboratoires COFRAC auxquels nous confions les prélèvements effectués après nos interventions.

Paramètres à prendre en compte pour le nettoyage et la désinfection

L’efficacité des mesures de nettoyage et de désinfection dépend de nombreux paramètres, la technique ainsi que le choix des produits doivent être adaptés au cas par cas, notamment en fonction de :

  1. l´état général et la conception du réseau d’eau,
  2. Le type du circuit (ouvert, semi ouvert ou fermé)
  3. L’état de propreté du réseau concerné (entartrage, embouage)
  4. Les micro-organismes à atteindre, le résultat des analyses
  5. La température de l’eau
  6. La présence ou non d’usagers de l’eau du réseau concerné

Traitements de nettoyage chimique préalable(obligatoires après travaux, ou en présence de pollution)

Préalablement à une désinfection chimique, un traitement de nettoyage chimique est indispensable pour ôter les dépôts et incrustations, et/ou pour supprimer le biofilm.(voir rubriques désembouage,détartrage,désoxydation). Ce type de nettoyage permet l’élimination du tartre, des oxydes métalliques, des boues et des biofilms sans générer de risques lorsqu’il est exécuté par des professionnels. L’eau ne doit pas être mise à la disposition des usagers pendant les opérations de traitement. Les produits, les doses employées et les temps de contact seront différents si la désinfection est réalisée dans le but d’une action préventive, répétée régulièrement ou si la désinfection est à visée curative, réalisée alors dans le cadre d’une contamination.

Procédure :

Afin d’obtenir un bon résultat, le réseau ou les générateurs traités doivent être nettoyés ou /et détartrés afin d’éviter que l’entartrage, le bio film ou les dépôts de produits de corrosion ne servent d’abri aux bactéries. Le traitement consiste à mettre en œuvre, un traitement ponctuel destiné à éradiquer les légionnelles et toutes autres bactéries fixées Il s’agit d’injecter une solution de chlore ou autre produit agrée durant un temps donné en concentration définie, contrôler la présence de désinfectant sur chaque point de puisage et faire de même au rinçage. Dans tous les cas, des rinçages suffisants doivent être réalisés jusqu´à disparition de toute trace de chlore conformément aux critères de potabilité. L’objectif recherché étant une concentration de légionnelles inférieure au seuil fixé par la réglementation.Ces actions curatives ne peuvent être qu’exceptionnelles car, en l’absence de mesures préventives, le réseau se colonisera à nouveau en quelques semaines.

Traitement thermique curatif ou Choc thermique

Il consiste à faire circuler de l’eau à une température de 70°C environ pendant 30 minutes dans l’ensemble des réseaux de distribution de la production jusqu’au point de puisage. (cf. circulaire DGS n°97/311 du 24 avril 1997). Ce procédé a une bonne efficacité sur les micro-organismes mais à appliquer avec réserves car certains matériaux ne supportent pas de traitement thermique. L’acier galvanisé n’est plus protégé dès que la température est supérieure à 60 °C. Ce traitement présente une relative efficacité en profondeur mais sans caractère rémanent. De plus il y a risque de formation de dépôts calcaires qui peuvent favoriser un nouveau développement des légionnelles. L’objectif recherché étant une concentration de légionnelles inférieure au seuil fixé par la réglementation. Ces actions curatives ne peuvent être qu’exceptionnelles car, en l’absence de mesures préventives, le réseau se colonisera à nouveau en quelques semaines.

Désinfection en continu (préventif et curatif, voir fiche technique)

Il s’agit d’une solution de bonne cohérence et économique. La désinfection préventive par dosage proportionnel d’un réactif chloré aux dosages prescrits peut être utilisée sur des réseaux ayant propension à l’infection et donc régulièrement sujets à des analyses non conformes. En effet lorsqu’après diagnostic il s’avère que l’installation existante concernée favorise la formation de colonies de bactéries de par sa conception et qu’il est impossible de la remettre en conformité la mise en place d’une station de chloration s’impose Une station de chloration contrôlant à la fois le dosage du chlore injecté et la teneur en chlore dans le réseau est adaptée et conforme elle permet d’éviter la récurrence de ce problème

Il peut s’agir d’un problème de conception de l’installation ou d’une utilisation de l’eau chaude qui favorise cet état (usages ponctuels) et qui oblige le prestataire à mettre en place un traitement de ce type.

Besoin d’informations ?

Appelez-nous sur 01 43 80 86 93 ou envoyez-nous un message

Contactez-nous