Retour
DETARTRAGE DESEMBOUAGE DESOXYDATION
DESINFECTION EQUILIBRAGE

GENERALITE

L’embouage est une accumulation de dépôts peu adhérents sur des surfaces dont la température ne permet pas l’incrustation, ce qui justifie le Désembouage du réseau.

La formation de boues est la résultante de phénomènes de corrosion et d´entartrage, consécutifs à l’introduction d’eau dure dans les réseaux.

La décomposition du bicarbonate de calcium sur les surfaces en température va occasionner une précipitation de carbonate de calcium, ainsi qu’une production d’acide carbonique, qui va générer la dissolution du fer.

La présence d’oxygène dissout va former du fer ferrique insoluble, et donc des boues.

Les conséquences de l’embouage vont être, une obstruction partielle des canalisations, éléments de chauffe et générateurs, occasionnant ainsi le dysfonctionnement des installations de chauffage, une surconsommation énergétique et des corrosions.

Un circuit fermé "s’emboue" naturellement par les minéraux contenus dans les appoints d’eau, la suroxygénation et les phénomènes de corrosions qui s’en suivent.

Le désembouage consiste à fluidifier les boues d’un circuit fermé (chauffage ou eau glacée) afin de pouvoir les extraire aisément par des chasses et/ou par une vidange du réseau.

Un circuit de chauffage ou d’eau glacée de bonne conception sans traitement spécifique peut générer des boues colmatantes après 7 ou 10 ans de fonctionnement.Les boues obturent les canalisations et les éléments de chauffe ou de froid, perturbent le fonctionnement de l’installation et occasionnent des surconsommations d’énergie, ce qui impose le désembouage du réseau.

CE QUI IMPOSE LE DESEMBOUAGE DU RESEAU

Dès lors qu’un réseau de chauffage contient des boues, nous sommes en présence d’entrée d’air. Il est utile de rappeler qu’un gramme d’oxygène consomme 2,6 fois son poids en fer. Toutefois il est difficile d’empêcher l’air de pénétrer lors des remplissages, d’autant que l’eau contient elle-même des gaz dissous et que de nombreux matériaux de synthèse sont étanches à l’eau mais pas à l’oxygène. Pour limiter les méfaits de l’oxygène sur les matériaux composants du réseau et notamment l’acier où se concentre la corrosion certaines précautions et mesures sont à mettre en place :

  • Le dégazage doit être efficace, le dimensionnement des purgeurs et le modèle sélectionné doit être adapté, leur bon fonctionnement vérifié périodiquement.
  • Les emplacements ou sont installés les dégazeurs doivent être judicieusement définis.
  • Des bouteilles de dégazages sont des accessoires très utiles
  • Le conditionnement de l’eau est important car les réactifs de qualité qui contiennent des réducteurs d’oxygène tiennent leur rôle également, lorsqu’ils sont introduits régulièrement et proportionnellement aux appoints d’eau.

NOS INTERVENTIONS

Après avoir réalisé les analyses permettant d’apprécier la quantité et la qualité des dépôts à éliminer, il est procédé à une étude sommaire de l’installation afin de détecter les endroits où peuvent s’accumuler les boues d’une part et aussi des causes de ces accumulations afin de tenter de régler le problème dans son entièreté.

Tous les organes de réglage sont manipulés puis repositionnés à l’origine. Un réactif adapté permettant de précipiter les boues itinérantes est injecté. Durant l’intervention, des contrôles analytiques sont effectués pour suivre l’évolution du traitement.

Le réseau est conditionné suite à l’opération curative afin d’éviter que ne se reproduise une situation d’embouage.

Une proposition d’équilibrage de l’installation de détartrage des générateurs et de suivi de la qualité de l’eau est faite afin de mieux rentabiliser l’opération de désembouage .

MATERIEL ET SUIVI

Un filtre ou décanteur magnétique est important pour la maintenance de la qualité de l’eau une fois les interventions curatives terminées.

Il peut aussi permettre un traitement de désembouage lent qui peut être recommandé dans le cas où les réseaux traités aient propension à un état d’embouage, comptes tenus notamment de leur conception. Notre gamme de filtres en acier poli, équipés d’ouvertures rapides, sont selon la taille et le niveau du problème à régler, proposés avec des bougies magnétiques adaptées, et des tamis de différentes finesses de filtration participe efficacement au désembouage du réseau de chauffage et/ou d’eau glacée.

La maintenance des réseaux de chauffage est réalisée selon le descriptif détaillé à la rubrique traitement de l’eau ,réseaux de chauffage.

la boue dans les circuits fermés occasionne des dysfonctionnements
Fig.1:la boue dans les circuits fermés occasionne des dysfonctionnements

Besoin d’informations ?

Appelez-nous sur 01 43 80 86 93 ou envoyez-nous un message

Contactez-nous